Direction Centrale de la Sécurité Publique

DCSP voiture

« Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas » (G. CLEMENCEAU).

Véritable présence permanente de l’ordre public sur le territoire, la direction centrale de la sécurité publique garantit la paix publique partout et en toute circonstance.
Outre son engagement au quotidien pour garantir la sécurité des personnes et des biens, elle joue un rôle majeur dans la prévention et aussi dans sa mission d’information générale des autorités gouvernementales.

La Direction Centrale de la Sécurité Publique est  la plus importante direction active de la Police nationale, comptant le plus grand nombre de « gardiens de la paix », dénomination qui a succédé à celle de « sergent de ville » en 1870. L’étendue de ses missions et son maillage font de cette direction le socle du dispositif de sécurité intérieure placé sous l’autorité du ministre de l’intérieur et du directeur général de la Police nationale.

Tous les commissariats de France dans lesquels, l’ensemble des citoyens peuvent se rendre lorsqu’ils sont victimes d’infractions pénales, sont rattachés à la direction centrale de la sécurité publique. La direction centrale de la sécurité publique est surtout connue de tous pour ses interventions dans le cadre de « Police secours », le 17, mission qui symbolise le rôle d’assistance que la police offre à tous les citoyens.

Depuis le mois de septembre 2009, la sécurité dans les départements de la « petite couronne Parisienne » est désormais assurée par la préfecture de Police de Paris (P.P.).

Elle couvre :
-    26,2 millions d’habitants (soit environ 40% de la population française) ;
-    617 zones urbaines sensibles (75% des quartiers difficiles, soit 1596 communes).

Elle traite :
-    plus de 62% des faits de délinquance perpétrés sur l’ensemble du territoire national

Ses missions sont multiples :

  • Les interventions au service de la population en réponse aux appels Police-Secours (appels 17) ;
  •  La lutte contre la criminalité et les violences urbaines avec une part forte dévolue à l’investigation judiciaire ;
  • Une action préventive et répressive essentielle dans la lutte contre l’insécurité routière ;
  • La lutte contre la toxicomanie et les trafics de stupéfiants ;
  • La prévention et la dissuasion de la délinquance par une présence active et visible sur la voie publique. Développement d’un partenariat avec les élus et autres acteurs locaux (établissements scolaires, bailleurs sociaux, acteurs économiques et sociaux) ;
  • L’encadrement de grands événements (manifestations sportives, mouvements revendicatifs), la sécurité des déplacements de personnalités, la protection des lieux sensibles et plus généralement, la mise en œuvre et le commandement des dispositifs d’ordre public ;
  • La lutte contre les violences dans les enceintes sportives : création d’une division nationale de lutte contre le hooliganisme.

Partagez :

Partager et favoriser
Suivez nous sur :