« A travers nous, c'est un hommage à toute la Police »

« A travers nous, c'est un hommage à toute la Police »
13 juillet 2015

Pour la première fois, le RAID défilera sur les Champs Élysées dans une garde aux drapeaux inédite aux côtés de la BRI et du GIGN.
A quelques jours du défilé, nous avons rencontré le Cdt Philippe pour évoquer avec lui cette première historique...


Suite aux attentats de janvier dernier, le Président de la République a souhaité rendre hommage aux unités d'élite en vous invitant à participer au défilé. Que ressentez-vous à l'idée de défiler en tête de cortège avec la BRI et le GIGN ?

Pour nous, c'est un véritable honneur et une grande fierté de défiler. Cette invitation est une nouvelle marque de reconnaissance de notre travail. Pour tout vous dire, ce n'était pas vraiment une surprise. Le 10 janvier déjà, en rendant visite à nos blessés, nous nous disions « Après ça, c'est sûr, on est bons pour le 14 juillet ! ».

Après la marche du 11 janvier, on a véritablement réalisé à quel point cet épisode allait rester dans l'histoire. Mais n'y voyez pas de triomphalisme. Si nous avions évoqué cette possibilité sur le ton de la blague, nous avons été très honorés lorsque nous avons eu la confirmation de notre participation. Je suis content que nous puissions partager ça avec nos collègues de la BRI et du GIGN.

La vraie reconnaissance, c'est que nous allons ouvrir le défilé, juste après le Mexique, pays invité cette année. Ce positionnement déroge complètement avec le protocole habituel ce qui montre bien la place que les autorités ont voulu nous donner.

"

C'est la première fois que le RAID va défiler, nous sommes très fiers mais étant données les circonstances, je ne peux qu'espérer que ce soit la dernière.

"

Depuis quand vous préparez-vous à cet événement ?

Une fois la nouvelle annoncée, des volontaires se sont rapidement manifestés. Pour moi, ce sera une première alors je suis vraiment heureux d'y participer. Certains d'entre nous avaient déjà défilé quand ils étaient élèves. Pour eux, ce sont des souvenirs aussi, mais toujours beaucoup de fierté. Nous avons commencé les entraînements début juin. Comme nous n'avons pas l'habitude de cet exercice, il a fallu réapprendre à marcher au pas, en ordre serré. D'ordinaire, pour les cérémonies, nous sommes plutôt en position statique. Il n'est pas question de ne pas être à la hauteur le jour J, alors nous avons redoublé d'efforts.

C'est la 20e participation de la police au défilé du 14 juillet, avez-vous un souvenir particulier à partager avec nous ?

Difficile d'oublier le premier défilé de la police en 1996 après les attentats parisiens de 1995.

Mais je peux d'ores-et-déjà vous dire que ce défilé 2015 restera un souvenir particulier. Nos collègues blessés pendant l'assaut de la Porte de Vincennes seront dans les tribunes, c'est aussi pour eux que nous allons défiler.

Depuis janvier les français ont montré des marques de reconnaissance pour votre action. Mardi, ils auront à nouveau l'occasion de vous rendre hommage. Que souhaitez-vous leur dire en retour ?

Un grand merci, bien entendu. Merci à tous pour toutes les marques de sympathie et de reconnaissance que vous nous avez témoignées ces derniers mois.

"

Nous défilerons pour vous tous et à travers nous, c'est à toute la police que vous rendrez hommage.

"

Même si la vigilance doit être l'affaire de tous, nous sommes plus que jamais déterminés à assurer votre sécurité.