Contre les violences faites aux femmes : les policiers innovent

Contre les violences faites aux femmes : les policiers innovent
4 septembre 2020

Lors d’une cérémonie de valorisation de l’action des forces de sécurité intérieure , Marlène Schiappa, ministre déléguée à la citoyenneté, a récompensé plusieurs initiatives locales.


Préoccupés par le sort des victimes de violences conjugales , des policiers issus de divers services ont redoublé d’ingéniosité pour assurer une meilleure protection des victimes.

Ces actions innovantes permettent également d'améliorer leur prise en charge et leur accompagnement.

Tour d’horizon de ces projets innovants.

La création d’un tableau d’accueil confidentialité

Confrontés à la problématique récurrente du manque de confidentialité des victimes au sein du commissariat, les policiers du Mans ont conçu un tableau dont le système à deux couleurs, selon la gravité de l’infraction, permet d’identifier celles devant faire l’objet d’une attention particulière :

ORANGE : victime de viol, agression sexuelles, violences conjugales ou intra-familiales

BLEUE : autres infractions.

Un tel dispositif permet de rassurer les victimes et de préserver leur anonymat tout en facilitant la démarche vers un dépôt de plainte.

Innovation numérique : élaboration d’un QR Code

La prise en charge des victimes de violence nécessite la remise systématique d’un document d’information. Ce document comporte notamment les coordonnées des dispositifs locaux d’accompagnement.

Afin de limiter les représailles éventuelles de leurs agresseurs lors de la découverte de ce document, les policiers du centre départemental des stages et de la formation des Yvelines l’ont repensé sous forme d’un QR Code, qui, tout en étant simple à utiliser, préserve la discrétion des poursuites engagées par la victime.

Maintenir à tout prix le contact avec les victimes

Le confinement a montré l’inquiétude de voir le contact se rompre avec les victimes de violences conjugales.

En effet, l’absence d’échappatoire possible a été perçu comme un facteur d’aggravation de ce type de violences.

Un dispositif visant à recontacter chaque victime a donc été mis en place selon plusieurs étapes :

- recenser et vérifier la situation de chaque victime en réexaminant minutieusement son dossier

- recontacter chacune d’elle

- se déplacer systématiquement à son domicile en l’absence de réponse

Évaluation du danger : élaboration d’une e.formation

La direction centrale du recrutement et de la formation de la police nationale, en charge de la formation des policiers, s’est elle aussi mobilisée et a conçu un nouvel outil résolument innovant dans sa facilité d’accès, qui permet ainsi aux agents de décrypter les mécanismes psychologiques des violences conjugales, d’améliorer leur prise en charge et d’optimiser l’évaluation des dangers.

Tous ces dispositifs témoignent de l’engagement des policiers en faveur des victimes et de leur capacité à innover, au quotidien, pour améliorer leur protection.