Laboratoire du rapprochement Police Nationale - Jeunes

Laboratoire du rapprochement Police Nationale - Jeunes
20 septembre 2012

Vendredi 15 septembre dernier, au sein de l'hôtel de Police de Nantes,  la Direction Départementale de la Sécurité Publique de Loire-Atlantique accueillait le Sous-Préfet à la Ville, la Directrice d'académie, les adjoints aux Maires chargés de la sécurité des communes de Nantes, Saint-Herblain, Rezé, Orvault et Saint-Sébastien, afin de faire le point sur une convention novatrice entre le CLJ 44 et l'Inspection académique.


Cette convention  signée le 4 avril 2011 en présence de Monsieur le Ministre de l'Intérieur, vise à la prise en charge par la Police Nationale de jeunes collégiens temporairement exclus de leur établissement.

 Le quotidien Ouest France dans son édition du 15 septembre (pièce jointe) a souligné le succès de ce dernier dispositif qui a accueilli 40 jeunes depuis sa mise en place  à la grande satisfaction des Principaux de collèges concernés, également invités, qui ont vanté la disponibilité, le dynamisme et la réactivité de l'équipe du C.L.J dirigée par le Brigadier-Chef Anthony GUITARD et présidée par le Commissaire Divisionnaire Thierry PALERMO, Directeur départemental adjoint de la sécurité publique.

  Au programme pour ces jeunes en difficulté, aide aux devoirs avec le soutien d’une réserviste de la Police Nationale, Principale adjointe retraitée, activités sportives, culturelles mais aussi éducation à la citoyenneté.
 La réticence initiale du corps enseignant a laissé rapidement place à une adhésion sans faille, le CLJ travaillant en osmose totale avec l'Education Nationale et les parents des collégiens concernés.
 
 Outil du rapprochement Police - Jeunes, le C.L.J démontre également qu'il peut générer des partenariats opérationnels efficaces (Protection Judiciaire de la Jeunesse, Municipalités, Conseil Général etc...). Une convention sera prochainement signée avec la Chambre de Commerce et d'Industrie du département afin d'ouvrir à ces jeunes collégiens le monde de l'entreprise  et de favoriser à leur profit la recherche de stages professionnels.

Ouest-France, le 15, septembre 2012