Plongez dans le quotidien des CRS nageurs sauveteurs

Plongez dans le quotidien des CRS nageurs sauveteurs
7 août 2017

Ce n'est pas le bitume mais bien les plages de notre littoral que ces policiers, triés sur le volet, vont fouler tout au long de l'été. Tantôt sur le sable, ou encore dans l'eau, ces policiers, amoureux de l'océan, surveillent chaque été les côtes françaises pour assurer la sécurité des vacanciers. Et parfois, au péril de leur vie. Nous les avons rencontrés sur la plage du Grand Crohot, en Gironde.


Entourés de maîtres nageurs sauveteurs de la municipalité de Lège-Cap Ferret, ils ouvrent chaque matin ce poste de secours situé au cœur des dunes et surplombant l'Atlantique. Le premier réflexe : consulter la météo. La baignade surveillée est réglementée et soumise chaque jour au verdict des prévisions météorologiques. Xavier, major de police et chef de poste, acquiesce. La baignade est ouverte. Maintenant, il faut organiser les équipes qui vont se relayer au poste, à la surveillance statique et sur le sable.

IMG_1537

Avant toute chose, il est essentiel de vérifier son équipement ; radios, bouées de sauvetage, palmes, paddle, jet-ski... Tout est passé en revue.

La journée peut alors commencer, après avoir délimité la zone de baignade.

Mais l'expérience de ces policiers fait toute la différence. La hauteur des vagues atteint presque deux mètres. La prudence est de mise. Xavier se contentera de hisser le drapeau jaune.

Les rayons de soleil font timidement leur apparition et attirent les amateurs de surf.

Premières planches à l'eau... Et premier sauvetage de la journée. A bord de leur véhicule, l'équipe restée au poste rejoint rapidement l'attroupement qui s'est formé autour de la blessée. Une entorse du genou. Cela aurait pu être plus grave...

Maintenant, il faut procéder aux auditions, c'est la procédure.

IMG_1580
IMG_1587
IMG_1601

Le reste de la journée est calme. Mais comme chaque jour, il faut rappeler les vacanciers à l'ordre. Le risque ici, ce sont les baïnes. En un rien de temps, elles peuvent entraîner au fond de l'eau même les plus avertis des nageurs.

Xavier explique qu'il faut régulièrement faire preuve de pédagogie, à l’égard de ceux qui ignorent tout des dangers de l'océan.

La mort est parfois au rendez vous. C'est ce que craignent chaque matin ces policiers. Une plaque commémorative, apposée dans le poste de secours, témoigne d’ailleurs du risque que ces policiers prennent quotidiennement. Deux d'entre eux y ont perdu la vie. En tentant de sauver celles des autres.

« Nous sommes formés depuis plusieurs années et avons pour la plupart commencé le sauvetage en mer dans le civil. Notre condition physique reste primordiale. Chaque jour, nous allons à l'eau. Pour nous c'est un jeu. Mais nous en maîtrisons les règles. »

Sauver des vacanciers de la noyade, secourir des surfeurs en détresse, cela fait partie de leurs missions. Mais ils soignent également les « petits bobos » du quotidien.

Le contact avec les baigneurs est primordial. A la faveur d’un sourire échangé, il est souvent l’occasion pour les nageurs sauveteurs de dispenser un conseil de prévention : l’importance de s’hydrater, de se protéger du soleil, de protéger les plus fragiles, comme les enfants, etc.

Les CRS nageurs sauveteurs sont présents durant toute la saison estivale pour veiller sur les vacanciers. Peut-être les croiserez-vous sur vos plages…

IMG_1659