Service de la Protection

Formation SPHP

Il faut attendre le décret signé par le président Doumergue le 14 décembre 1929 et une instruction interministérielle du 1er mars 1935, après l'assassinat du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie et du ministre français Louis Barthou à Marseille, pour que soit organisées les mesures d'ordre et de sécurité nécessitées par les voyages du président de la République et les voyages officiels.

Héritier de ces mesures, le service de la protection (SDLP) a été créé le 2 octobre 2013. Il est issu de la fusion du service de protection des hautes personnalités (SPHP), du service de sécurité du ministère de l’Intérieur (SSMI) et du service central automobile (SCA).

Le SDLP emploie 1 260 policiers. Son siège est à Paris. Il a plusieurs implantations en Ile-de-France au titre de la sûreté et deux antennes au titre de la protection des personnalités (Strasbourg et Corse).

Missions :

  •  Le service de la protection assure de droit la protection du président de la République, des membres du gouvernement et des chefs d’Etat ou de gouvernement étrangers en visite sur le territoire français.
  •  Il met en place des dispositifs de protection ou d’accompagnement de sécurité au bénéfice des personnes menacées.
  •  Il participe à l’organisation et à la coordination des grands événements internationaux.
  •  Il assure également les mesures de conduite et d’accompagnement mobile de certaines autorités. Il gère les moyens mobiles et forme aux techniques de conduite spécialisée et prend en charge la gestion, le dépannage et l’assistance technique des moyens mobiles du service.

Organisation :

Dirigé par l’inspecteur général de la Police nationale Frédéric Auréal, le SDLP se compose :

  •  d’un état major : chargé, au moyen du centre d'information et de commandement, du recueil et de la diffusion de l'information opérationnelle. Il dispose notamment d’un groupe d’appui des hautes personnalités, d’une unité des études de sûreté et d’un groupe de formation.
  •  du groupe de sécurité de la présidence de la République qui assure, en France et à l’étranger, la protection personnelle et immédiate du Président de la République, et met en œuvre les mesures nécessaires à sa sécurité, notamment à l’organisation matérielle et à la sécurité de ses déplacements.
  •  de la sous-direction de la protection des personnes qui assure, sur le territoire français et à l’étranger, la protection rapprochée ou l’accompagnement de sécurité de façon permanente de 130 personnes françaises ou étrangères. Elle dispose d’antennes à Strasbourg et en Corse.
  •  de la sous-direction de la sûreté qui assure les missions de protection et de sécurité des bâtiments, participe à l’organisation des cérémonies officielles et assure la surveillance des personnes placées en garde à vue aux sièges des directions et services centraux de la police nationale.
  •  de la sous-direction des ressources et des moyens mobiles qui fournit à l’ensemble des composantes du service de la protection leurs moyens opérationnels. Elle assure la gestion financière et le contrôle de gestion. Elle est chargée de la gestion administrative des personnels et participe à l’élaboration des règlements d’emploi.