Débarquement de Normandie : 4000 policiers mobilisés

  • Actualité
  • Publié le 06/06/2024
  • Mis à jour le 07/06/2024
Policiers en tenue lors du DDAY
Sandrine Sarfati - police nationale

Du 5 au 7 juin, la Normandie célèbre un événement international hors norme : le 80e anniversaire du débarquement des Alliés. Pour cette occasion, un million de visiteurs est attendu. Frédéric Bouchaud, chef de la cellule « 80e anniversaire » pour la direction interdépartementale de la police nationale dans le Calvados, présente le dispositif de sécurisation.

Quelles sont vos fonctions sur ce dispositif de sécurisation ?

Mon rôle est de coordonner et d’organiser les dispositifs sur cette zone. Les deux villes prioritaires sont Caen, qui accueille plusieurs cérémonies d’hommage, mais aussi Carpiquet, où se situe l’aéroport et par lequel de nombreux chefs d’État arrivent.

En tant que passionné d’histoire, je me réjouis de participer à cet événement et de contribuer à ce que les spectateurs puissent en profiter en toute sécurité.

Quels sont les défis de cet événement ?

Emmanuel Macron, Joe Biden, Charles III, Justin Trudeau, Volodymyr Zelensky, Olaf Scholz… Vingt-cinq chefs d’État et rois participent aux commémorations du débarquement de Normandie. Certains séjournent à Caen, ce qui requiert une mobilisation exceptionnelle des effectifs de police nationale.

En plus de la sécurisation de ces personnalités, la police nationale assure la protection des spectateurs, des Normands mais aussi des touristes qui ont afflué massivement. Il faut veiller à l’acheminement des vétérans et de leurs accompagnateurs également ainsi que de celui de tous les invités aux cérémonies, ce qui représente plus de 200 bus avec 50 personnes à bord. Différents moyens sont déployés à cet effet, aussi bien sur terre que dans les airs et sur l’eau.

Combien d’effectifs sont mobilisés ?

La mission de sécurisation comporte plusieurs objectifs : assurer la protection des délégations des participants aux commémorations ainsi que celle du public et des riverains, maintenir les éventuelles manifestations en périphérie et donc éloignées des commémorations et itinéraires empruntés par les cortèges. Enfin en cas de nécessité, un volet maintien et rétablissement de l’ordre est également prévu.

La mobilisation exceptionnelle de la police nationale connaît une montée en puissance jusqu’à atteindre près de 3 900 policiers dont 2 100 CRS le 6 juin. Les policiers de la direction interdépartementale du Calvados sont renforcés par des effectifs zonaux et nationaux, appuyés par des unités spécialisées : la sécurité publique, la police judiciaire, le RAID, le service de la protection des hautes personnalités, les renseignements territoriaux… Des personnels administratifs sont également mobilisés pour assurer la logistique comme l’hébergement et la restauration des policiers. Enfin, des élèves gardiens de la paix de l’école de police de Oissel et des réservistes sont également venus en renfort pour appuyer les forces présentes.