Nouvelle-Calédonie : la police nationale pleinement engagée

  • Mis à jour le 24/05/2024
  • Actualité
  • Publié le 22/05/2024
Camion de policier et policiers
D. Mendiboure / ministère de l'Intérieur et des Outre-mer

Depuis lundi 13 mai, les policiers sont pleinement engagés pour rétablir l’ordre public sur l’archipel.

Pillages de magasins, affrontements, détonations, barrages, incendies ont suspendu la vie des habitants. Les établissements scolaires ont été fermés, ainsi que l’aéroport international de La Tontouta. Nouméa elle est soumise à un couvre-feu depuis le 14 mai.

Afin de rétablir l’ordre public, les policiers de Nouvelle-Calédonie ont été renforcés par des effectifs des compagnies républicaines de sécurité (CRS), du RAID (recherche, assistance, intervention, dissuasion), de la police judiciaire, de la police scientifique et de la police aux frontières (PAF).

Différentes opérations ont été menées pour reprendre progressivement la voie publique occupée par des barrages, comme dans les quartiers de la Vallée du tir, Magenta, Rivière salée, Montravel et Tuband. Ces opérations se sont notamment traduites par la sécurisation des déblaiements et enlèvements des carcasses de voitures, bois et ferraille. L’objectif principal : répondre aux urgences sanitaires et alimentaires. Ces opérations de reconquête vont se poursuivre.

Au 22 mai, 197 personnes au total (parmi lesquelles des pillards et émeutiers) ont été interpellées par les policiers.