Visioplainte : 14 villes des Yvelines en expérimentation

Présentation du dispositif expérimental visioplainte

Depuis le 9 mai 2023, quatorze villes des Yvelines proposent un service de visioplainte à titre expérimental. Le dispositif sera généralisé en 2024 partout en France.

Ce service gratuit permet aux habitants des villes concernées et victimes d'infractions de porter plainte via la visioconférence, sans se déplacer en commissariat ou en gendarmerie. L’objectif principal de cette démarche ? Faciliter le dépôt de plainte pour les victimes. La prise de rendez-vous permet de limiter l'attente. L’usager peut ainsi organiser la visioconférence en fonction de son emploi du temps depuis chez lui ou un autre lieu, et ce, en toute confidentialité.

Comment fonctionne ce dispositif ?

La visioplainte est accessible depuis le portail FranceConnect . Au préalable, il est nécessaire de s’identifier. Sinon, un guidage est proposé pour créer un compte. Une fois cela, l’usager peut choisir un créneau de rendez-vous avec un policier ou un gendarme.

Quelles sont les 14 villes concernées ?

Il s’agit des villes de :

  • Châteaufort,
  • Coignières,
  • Élancourt,
  • Guyancourt,
  • La Verrière,
  • Le Mesnil-Saint-Denis,
  • Magny-les-Hameaux,
  • Maurepas,
  • Milon-la-Chapelle,
  • Montigny-le-Bretonneux,
  • Saint-Lambert,
  • Toussus-le-Noble,
  • Trappes,
  • Voisins-le-Bretonneux.

Les habitants de ces communes ont la possibilité d'expérimenter la visioplainte .