Diana Iscaye, policière et sprinteuse : top chrono

  • Mis à jour le 23/02/2024
  • Dossiers
  • Publié le 07/09/2023
Portrait de Diana Iscaye, sportive de haut niveau et membre de l'équipe police nationale
Sandrine Sarfati / police nationale

Diana Iscaye, 25 ans, est une athlète spécialisée en sprint 200 et 400 m.

Une « battante au moral d’acier » et « polyvalente », voici comment les proches de Diana la décrivent.

Originaire de Guadeloupe, l’athlète commence le sport à l’école primaire. « Je gagnais tous les cross de CE2, CM2, mes parents ont donc décidé tout naturellement de m’inscrire dans un club », raconte la sportive de haut niveau.

Après une première année en STAPS, elle arrive en métropole en 2018 pour concrétiser ses projets sportifs. « Ce qui me plaît le plus dans l’athlétisme : le dépassement de soi. Il faut avoir une bonne capacité physique, de la résistance, ne pas avoir peur de foncer ».

Depuis 2018, Diana s’entraîne au pôle de Fontainebleau. « Pour progresser en sprint, c’est essentiel d’être assidu et prêt à faire beaucoup de sacrifices. Être accompagné, avoir confiance en soi ainsi qu’une bonne hygiène de vie est essentiel. »

En 2022, l’athlète rejoint la police nationale. « J’ai passé le recrutement de policière adjointe de mon propre chef ». Après quatre mois de formation à l’école de Draveil, elle est affectée à la direction départementale de la sécurité publique de Seine-et-Marne. Diana y exerce alors un poste clé : opérateur 17. Au centre d’information et de commandement, des agents répondent aux appels d’urgence des citoyens et rédigent des fiches pour les policiers qui se déplacent sur le terrain afin de leur donner toutes les informations essentielles : type d’incident, lieu, nombre de personnes impliquées… Une expérience professionnelle qui a encore plus renforcé son discernement et sa force d’esprit.« Plus tard, je souhaiterais vivement intégrer les CRS en maintien de l’ordre, ou bien la BRI ou le RAID.J’aime être acteur, ma place est sur le terrain avec les collègues. Je peux leur apporter mes capacités physiques,mon mental ainsi que mon esprit d’équipe. »

Avant chaque compétition, Diana suit une routine spécifique : « J’écoute de la musique, je prends mon temps pour me préparer. J’écris sur mes craintes, mes objectifs. Je lis également des livres de développement personnel, cela m’aide beaucoup ». Un entraînement assidu, un mental d’acier… Des qualités qui lui ont permis de remporter une médaille d’or aux championnats européens d’athlétisme police la semaine dernière, à Prague, sur l’épreuve du 400 mètres. « Je n’ai pas hésité un instant quand on m’a proposé de participer à ces championnats. C’est un honneur de représenter la France et la police à l’international. » 

Le meilleur conseil de la championne pour tous ceux qui souhaitent se remettre au sport ou progresser ? « Soyez fort. Fixez-vous des objectifs, ayez confiance. Rien n’est impossible. »

Découvrir d'autres articles sur le dossier : L'équipe police nationale