Makenson Gletty, policier et décathlonien : 10 épreuves pour 1 champion

  • Dossiers
  • Publié le 01/09/2023
  • Mis à jour le 13/02/2024
Portrait de Makenson Gletty en tenue équipe police nationale
Sandrine Sarfati / police nationale

Makenson Gletty, 24 ans, est policier réserviste et membre de l'équipe police nationale. Il concourt dans les disciplines de l'heptathlon et du décathlon.

Natif d’Haïti, Makenson arrive en France à l’âge de 7 ans et commence aussitôt différents sports : athlétisme, judo, basket, foot…« Ma préférence s’est portée sur l’athlétisme car c’est le sport où je prends le plus de plaisir et où je me sens le mieux », explique le sportif de haut niveau.« C’est aussi dans cette pratique que j’ai eu mes rêves depuis tout petit : participer aux Jeux olympiques, porter le maillot de l’équipe de France... ».

Pour concrétiser ses projets, Makenson part en section sport études à Montpellier pendant sept ans. Une soif de progression qui ne le quitte plus. L’athlète s’inspire de grands sportifs qui comme lui, ont persévéré : Usain Bolt, LeBron James, Cristiano Ronaldo, Kobe Briant, Michael Jordan…

Chaque année, sitôt la saison hivernale passée, vient la phase de préparation intense. « Entre le début mars et le début du mois de mai, ce sont deux mois pendant lesquels on travaille beaucoup, tant sur le plan physique que mental. Après cette phase, on est prêt pour les compétitions. » Actuellement, Makenson s’entraîne de 20 à 25 heures par semaine. Cette année, il aura participé à quatre décathlons, discipline qui comprend 10 épreuves (saison estivale pour les hommes) : le 100 mètres, le saut en longueur, le lancer de poids, le saut en hauteur, le 400 mètres, le 110 mètres haies, le lancer de disque, le saut à la perche, le lancer du javelot et le 1 500 mètres. Autre discipline dans laquelle le sportif de haut niveau excelle : l’heptathlon (saison en salle pour les hommes : 60 mètres, saut en longueur, lancer de poids, saut en hauteur, 60 mètres haie, saut à la perche, 1 000 mètres).

En juin 2022, Makenson dépasse pour la première fois la barre des 8 000 points au meeting de Montreuil.« J’ai battu mon record de 17 secondes, c’était un moment très fort. » Autre moment charnière de sa carrière : un mois après ce premier exploit, le sportif atteint à nouveau le cap des 8 000 points tout en battant son propre record de plus de 100 points au meeting de Talence. « Je me suis dit : ça y est, j’ai passé un cap, j’entre dans les performances historiques françaises. Je me rapproche de plus en plus de mon objectif final : les Jeux olympiques de Paris 2024. »

Avant chaque compétition, l’athlète a ses petits rituels : « Je mets mon casque, je me pose, j’écoute ma musique préférée et je me détends. Le but est de relâcher toute pression et d’être dans une case d’amusement, où je vais prendre du plaisir et ne pas me mettre de pression inutile. Après ça, je commence l’échauffement. »

L’athlétisme ? « Un sport dans lequel il faut de la discipline et du sang-froid. C’est d’ailleurs un point commun avec mes fonctions de policier réserviste ».  Depuis janvier 2023, Makenson fait en effet partie de l’équipe police nationale.« C’est quelque chose de très fort de représenter la France. Quand je porte le maillot de l’équipe de France, je me dis que j’ai réussi mes objectifs. Quand je porte mon uniforme de policier, c’est une cause que je défends. Avec le dispositif de l’équipe police nationale, j’espère pouvoir aider des personnes qui veulent aussi réussir dans la vie. Le sport est un réel médicament. »

Discipline et sang-froid : deux qualités qui ont permis à Makenson de se hisser tout en haut du podium des championnats de France en salle 2023 d’heptathlon à Aubière (Puy-de-Dôme) puis aux championnats de France d’athlétisme 2023 en décathlon à Albi (Tarn).


Découvrir d'autres articles sur le dossier : L'équipe police nationale