police nationale

Officier de police

L'ordre hiérarchique des grades s'établit, par ordre croissant, de la façon suivante :

  • capitaine de police (appelé lieutenant durant 4 ans après la titularisation) ;
  • commandant de police ;
  • commandant divisionnaire.

Missions

L’officier de police assure les fonctions de commandement opérationnel des services et d’expertise supérieure en matière de police et de sécurité intérieure. Il peut être responsable de la sécurité d’un secteur de sécurité publique, en charge de missions de renseignement ou d’enquête, responsable de services de maintien de l’ordre. Officier de police judiciaire, il conduit les enquêtes qui lui sont confiées ou dirige l’activité d’un groupe opérationnel ou d’une unité spécialisée. Il est placé sous l’autorité des commissaires de police qu’il seconde ou supplée dans l’exercice de leurs fonctions.

MIOM/DGPN/ADP

Ludovic - Capitaine de police : bonjour, je suis Ludovic, capitaine de police (Officier de police à l'OCLCIFF). Bienvenue  la direction centrale de la police judiciaire, à l'OCLCIFF : office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. Suivez moi !

 

Police nationale : quel est votre parcours professionnel ? 
Ludovic - Capitaine de police : je suis diplômé d'un master II en sécurité intérieure, j'ai intégré la 224ᵉ promotion d'élèves gardien de la paix en janvier 2011. A l'issue, je suis sorti donc en sécurité publique à Nice ou j'ai exercé pendant 8 ans en police secours. J'ai réussi le concours d'officier en 2019 en interne, et j'ai intégré la 24ᵉ promotion d'élèves officier et je suis sorti à l'issue major et j'ai choisi de rejoindre la direction centrale de la police judiciaire à l'OCLCIFF.

 

Police nationale : pourquoi vouloir devenir officier de police ? 
Ludovic - Capitaine de police : après 8 ans de police secours en sécurité publique j'avais envie d'acquérir de nouvelles compétences et surtout de m'investir davantage et d'acquérir des responsabilités et notamment encadrer une équipe et donc développer mes compétences managériales.

 

Police nationale : quelles sont les compétences requises pour être officier de police ? 
Ludovic - Capitaine de police : il faut faire preuve d'empathie, d'écoute, d'être disponible et puis aimer le goût des responsabilités, de l'engagement et faire preuve de discernement en toutes circonstances.

 

Police nationale : quelle est la journée type d'un officier de police ? 
Ludovic - Capitaine de police : il n'y a pas vraiment une journée type d'un officier de police, c'est ce qui fait le charme du métier, mais généralement en judiciaire, notamment, on commence la journée avec une petite réunion avec les effectifs. Donc chacun aborde les dossiers qu'il va traiter dans la journée. En suite, l'officier va accompagner ses effectifs et donc leur apporter son assistance sur les dossiers, puis répondre aux demandes de la hiérarchie. 
Il y a tout le volet management qui est la prise en compte de l'équipe, du bien-être des effectifs, des problèmes qu'ils peuvent rencontrer, que ce soit professionnel ou personnel. Donc prêter une oreille attentive à ces problèmes pour qu'ils travaillent dans les meilleures conditions et pour que les dossiers puissent avancer dans un cadre, on va dire le plus serein possible.  

 

Police nationale : vos expériences professionnelles dans le secteur privé vous ont-elles servi dans votre carrière de policier ? 
Ludovic - Capitaine de police : parallèlement à mes études, j'ai été employé dans une chaîne de restauration rapide et j'ai été manager et donc ça m'a permis de mettre à profit cette expérience passée de management et de la mettre en œuvre dans un domaine qui me plaît : la police nationale. 

Concours et préparation

Me tenir informé de l'ouverture des inscriptions aux concours

Les corps et grades

Découvrez dans cette page les corps et grades de la police nationale, et tout particulièrement les corps des actifs (les policiers) et les corps des fonctionnaires de la police scientifique (PS).