F. Balsamo / ministère de l'Intérieur et des Outre-mer
  • Interne

Technicien principal PTS - concours interne

Conditions d'accès

Ouvert aux fonctionnaires ou agents publics de l'État, des collectivités territoriales et des établissements publics en relevant, ainsi qu'aux agents en fonction dans une organisation intergouvernementale, ayant accompli au moins 4 ans de services publics effectifs au 1er janvier de l'année du concours.

Épreuves

Les épreuves sont réparties en 2 phases : l’admissibilité et l’admission.

La note attribuée à chaque épreuve est de 0 à 20 et est multipliée par les coefficients fixés. La somme des points ainsi obtenue forme le total de points des épreuves.

Les spécialités pouvant être ouvertes aux concours par l'arrêté d'ouverture sont les suivantes :

  • balistique ;
  • biologie ;
  • chimie analytique ;
  • documents - écritures manuscrites ;
  • électronique ;
  • hygiène et sécurité ;
  • identité judiciaire ;
  • informatique - développement logiciel ;
  • informatique - systèmes et réseaux ;
  • mesures physiques ;
  • physique ;
  • qualité ;
  • traitement du signal.

Les candidats choisissent au moment de l'inscription une spécialité parmi celles offertes lors de l'ouverture du concours et ne peuvent en changer ultérieurement.

Les épreuves aux concours sont obligatoires. Un candidat absent à une épreuve ne peut se présenter à la suivante.

L’admissibilité comporte 3 épreuves écrites.

  • Épreuve de connaissances, se rapportant à la spécialité choisie, se composant de questions de cours et/ou de questions pratiques et/ou de problèmes dont le programme est fixé en annexe I de l'arrêté règles d'organisation générale (voir les textes de référence).
    Durée 3h, coef. 2.
  • Questionnaire à choix multiple et/ou questions à réponses courtes permettant d'apprécier les connaissances du candidat en droit pénal et procédure pénale liées à l'activité de la police technique et scientifique dont le programme est fixé en annexe 2 de l'arrêté règles d'organisation générale (voir les textes de référence).
    Durée 1h, coef. 1. 
  • Lors de cette phase d'admissibilité, les candidats passent, en outre, des tests psychotechniques, non notés, destinés à évaluer leur profil psychologique.
    Durée 2h.

L’admission comporte 2 épreuves orales.

  • Un entretien avec le jury dans la spécialité choisie à partir d'un sujet tiré au sort par le candidat, pour permettre l'appréciation sur :
    - les connaissances techniques et/ou scientifiques ;
    - les qualités de réflexion, les motivations du candidat à exercer les fonctions postulées ainsi que son aptitude à diriger une équipe dans le cadre des missions qui peuvent être dévolues aux membres du corps ;
    - les connaissances sur les missions et l'organisation de la police technique et scientifique au sein du ministère de l'Intérieur.

    Pour conduire l'entretien, le jury s'appuie sur le dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle.
    Le candidat remet son dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle au service organisateur dans un délai fixé dans l'arrêté d'ouverture du concours. Le dossier est transmis au jury par le service organisateur.
    Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte les rubriques mentionnées en annexe 3 de l'arrêté règles d'organisation générale (voir les textes de référence).
    Les examinateurs disposent, comme aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques auxquels le candidat a été soumis lors de la phase d'admissibilité, interprétés par le psychologue.
    Durée 30 min, coef. 3.
     

  • Une épreuve facultative de langue : conversation libre avec le jury dans la langue choisie (anglais, allemand, espagnol, italien).
    Les candidats indiquent leur choix au moment de l'inscription au concours et ne peuvent en changer ultérieurement.
    Seuls sont pris en compte au moment de l'admission les points supérieurs à la moyenne de 10 sur 20.
    Durée 15 min, coef. 1.

La titularisation, le détachement ou l'intégration dans un grade du corps des techniciens de police technique et scientifique de la police nationale sont subordonnés à l'obtention préalable du permis de conduire des véhicules automobiles (catégorie B) ou d'un titre équivalent délivré par un Etat membre de l'Union européenne.

Des astuces pour mettre toutes les chances de votre côté ...

  • Travailler avec constance, régularité et se préparer plusieurs mois à l’avance ;
  • Repérer les lieux des épreuves ;
  • Se renseigner sur le contenu et les objectifs des épreuves sur ce site ;
  • Arrêter ses révisions et se coucher tôt la veille.
  • S’entraîner régulièrement pour gagner en efficacité et se chronométrer pour réussir à gérer son temps ;
  • Faire des fiches sur la spécialité choisie ;
  • S'informer sur le métier de la police technique et scientifique.
  • Préparer une présentation de son parcours, ses motivations et ses ambitions pour donner envie au jury de vous recruter ;
  • S'entraîner à parler en public (famille, amis, collègues) ;
  • S'entraîner à la mécanique des questions réponses (famille, amis, collègues) ;
  • S'informer sur les notions de management et sur le métier de la police technique et scientifique pour pouvoir prendre de meilleures décisions.

Pour l’épreuve de langue étrangère :

  • Enrichir son vocabulaire à l'aide de dictionnaires (synonymes, vocabulaire...) ;
  • Revoir les fondamentaux : maîtriser les règles de bases de la langue étrangère choisie ;
  • S'entraîner avec des outils audios (applications...) cumulant compréhension orale et écrite.

Formation initiale

Les techniciens, techniciens principaux et ingénieurs de la police technique et scientifique nouvellement nommés et affectés au sein des services de police suivent une formation obligatoire d’adaptation au premier emploi après leur prise de fonction.

La formation organisée sur le principe de l'alternance entre cours théoriques et stages pratiques dans les services comprend :

  • un tronc commun relatif à l’environnement professionnel qui se déroule à l’école nationale de police (ENP) de Nîmes (8 semaines) ;
  • un stage en immersion de 2 semaines sur le site d’affectation du stagiaire, juste avant ou juste après le tronc commun : découverte des différents services d’un commissariat de police (de 2 jours à une semaine) et des partenaires institutionnels (au choix et en fonction du parcours professionnel). Un programme de ces deux semaines de stage est établi par le tuteur, désigné par le service d’affectation ;
  • un module d’adaptation au premier poste occupé dans le grade, à l’issue du tronc commun, dont la durée est variable selon la spécialité et l’affectation du stagiaire, qui se déroule sur le site d’Écully (69) ou en laboratoires :

    - identité judiciaire - "PTS base" (2 semaines) ;
    - service d'intervention - "PTS 1" (5 semaines) ;
    - révélations physico-chimiques - "PTS 2" (13 jours) ;
    - module complémentaire au "PTS 2" - (1 à 4 jours) ;
    - informatique et traces technologiques (3 semaines) ;
    - module laboratoire (2 semaines).

Les stagiaires seront convoqués par l’administration et devront prendre toutes dispositions pour participer aux actions de formation définie et programmées. Aucune dérogation ne sera possible.

Tronc communStages AdaptationFormation et stages
8 semaines2 semaines1 à 5 semaines

 

11 à 15 semaines

 

Date à retenir

Découvrir l'ensemble des recrutement à venir

Calendrier prévisionnel des concours de technicien principal de police technique et scientifique

Rémunération

En Île-de-France, au 1er janvier 2024, nets/mois
Début de carrièreFin de carrière

2 453€ 

(1er échelon, groupe 1)

3 110€ 

(12e échelon, groupe)

Résultats des recrutements